Paysages insolites
LES FOURS BANAUX
18/06/2013

Autrefois les fours banaux servaient à faire cuire les tourtes de pain, les brioches et tartes, que les habitants amenaient. Ils étaient allumés tous les quinze jours et étaient alimentés par le bois des utilisateurs. Sous l’Ancien régime, le four banal est un four seigneurial, dont l’usage est obligatoire et taxé comme relevant du droit de ban, privilège aboli le 17 juillet 1793. Longtemps après la fin de ce monopole attaché à l’utilisation en commun de certains équipements (four, moulin, pressoir...), la société rurale conserva cette pratique collective de la cuisson du pain.

Le four dit banal est en fait une construction appartenant à la collectivité. Les familles utilisaient ''le temps de four'' qui leur était attribué afin de cuire leur pain. C'était un lieu de convivialité, de partage et d' échanges, la chaleur près du four était bénéfique à tous, en comparaison du climat hivernal extérieur. Il en existait un dans chaque village, et parfois même certaines grandes fermes isolées possédaient le leur.

Il en existe encore quatre sur la commune, dont 3 publiques (au Meynialou, aux Cheyrouses et à Granchamp) et un privé (au Réal).

 Four du Meynialou

 Four des Cheyrouses

 Four de Grand-champ