Laveissière
6 °C , Ensoleillé
Vent:
Humidité: 87%
  • Auj
    -1/7 °C
  • Dim
    2/11 °C
  • Lun
    -1/6 °C
  • Mar
    -1/3 °C
laveissiere-fr.net15.eu

Les combats du Lioran

21/04/2022

Du 11 au 13 août 1944, les Allemands évacuant Aurrillac tentent de rejoindre Clermont-Ferrand. Ils se heurtent aux maquisards qui sont chargés de retarder leur progression.

 

Déjà, le 7 août, un convoi de 14 camions allemands venant d'Aurillac sont pris en embuscade au Pas de Compaing, sur la commune de Saint-Jacques-des-Blats. Les Allemands ripostèrent au mortier mais durent battre en retraite. Trois maquisards furent tués (Fautou, Rouchon, Schuster).

Le 10 août, les Allemands évacuent Aurillac. Ils sont environ 400 hommes, à pied, à bicyclette, en voiture ou en camion. La progression est lente puisque des éclaireurs sont envoyés à pied et à vélo sur les deux versants de la vallée pour ouvrir le chemin.

Le 11 août, les premiers accrochages ont lieu vers Thiézac, puis Saint-Jacques-des-Blats, mais les Allemands parviennent à franchir le tunnel du Lioran, dont les entrées n'ont pas sauté comme prévu. En revanche, en tentant de descendre la vallée de l'Alagnon, les cyclistes allemands sont arrêtés par les maquisards au pont de la Pierre Taillade avec fusils-mitrailleurs et grenades. Les Allemands battent en retraite avec leurs blessés et un mort.

Le 12 août vers 4h du matin, les maquisards font sauter le pont et quittent leur poste. Pourtant, les Allemands restent au Lioran en se sentant dépassés, alors que la route est libre, et appelent l'aviation en renfort.

Le 13 août, deux groupes des maquisards, sans avoir été commandés, tentent de prendre les Allemands par l’entrée du tunnel côté Saint-Jacques, mais ils se prennent mutuellement pour ennemis et deux morts sont à déplorer. Côté Alagnon, les résistants reprennent leur position à la Pierre Taillade, mais ils sont repérés par les avions et mitraillés. Les blessés seront sommairement abattus au bord de le route. Ils seront 6 maquisards à mourir pour la France.

Lire la page de l'ancien site

L’aviation continua de bombarder la vallée : le buron de Peyre Gary, qui servait de refuge à des maquisards, Fraisse-Haut puis Laveissière. Les dégâts seront uniquement matériels. A 18h, les Allemands prennent Fraisse-Haut puis Laveissière. Le 14 août, ils partent pour Murat. Laveissière est officiellement libérée.

Après la guerre, une stèle fut érigée à la Pierre-Taillade, là où les maquisards furent tués. En paralèlle, une plaque fut aussi installée au village du Lioran pour commémorer l'ensemble des combats.