Laveissière
30 °C , Ensoleillé
Vent: O de 13 km/h
Humidité: 24%
  • Auj
    8/24 °C
  • Mar
    9/25 °C
  • Mer
    10/27 °C
  • Jeu
    12/28 °C
laveissiere-fr.net15.eu

Le tunnel du Lioran

21/04/2022

Le tunnel de tous les records

Au XIXe siècle, l'Ouest et l'Est du département ne sont reliés que par la route royale 126 construite en 1789. Celle-ci était censée remplacer l'ancienne voie romaine de la via Celtica qui traversait les monts du Cantal par le col de la Tombe du Père (1586m) au pied du Plomb du Cantal (1855m). Cependant, la route royale passe par le col de Font de Cère (1296m), difficilement franchissable en hiver.

Il est donc décidé de construire un tunnel, ouvrage originaire d'Angleterre mais encore inconnu en France. Au total six projets de souterrain lui sont présentés, du plus fou au plus sérieux. Le projet d'un tunnel traversant le Puy de Massebœuf fut retenu et ses 1.414 mètres de longueur en ferait le plus long tunnel du monde.

La construction est confiée à Adrien Ruelle, ingénieur des Ponts et Chaussées. On voit l'arrivée de centaines d'ouvriers de toute la France, du Poitou, de Bretagne, du Berry et naturellement d'Auvergne mais aussi de toute l'Europe avec des Piémontais, des Suisses, des Bavarois, etc. Le premier coup de pioche est donné le 10 août 1839. Après 4 ans de creusement, à la seule force des bras, la jonction entre les deux galeries a lieu à 4 heures du matin le 23 novembre 1843. Le tunnel est inauguré le 4 décembre 1843, jour de la Sainte Barbe, patron des mineurs.

La construction du tunnel a fait 3 morts, sans compter 3 autres morts de la fièvre typhoïde, et près de 150 blessés dont 56 graves. 80 000 coup de mine furent tirés, 40 tonnes de poudre furent utilisées, 60 000 mètres cubes de blocs furent extraits, presque 3 millions de francs furent dépensés et 80 ouvriers divers furent employés.

Il fallut encore 4 années pour que le tunnel soit ouvert à la circulation. Celui-ci fut en fonctionnement  jusqu'en 2007. Désormais, il sert d'issue de secours pour le nouveau tunnel creusé paralèllement.

Un peu de lecture

En 2001, Jean Anglade, célèbre écrivain local, publie un roman historique intitulé Les Puysatiers.

A partir de sources historiques, il raconte l'histoire de la construction du tunnel du Lioran, et notamment de ces hommes qui y ont parfois laissé la vie.