volcan et puys
Puy de l'Élancèze
15/03/2017

L'Élancèze  culmine à 1 571 mètres d'altitude. Il se situe entre les vallées de la Jordanne au nord et de la Cère au sud. Il domine le village de Mandailles au nord et celui de Thiézac au sud.

C'est un sommet double orienté est-ouest et de ce fait aisément reconnaissable. Le point culminant est la pointe Est. Il est constitué d'un empilement de coulées trachyandésitiques.

Il voisine avec le puy de la Poche (1 500 mètres) situé un peu plus au sud et qui a la même origine géologique.

Au sud-ouest, sur le ruisseau de Lasmolineries, se situe une des plus belles chutes d'eau d'Auvergne, la cascade de Faillitoux.

 

L'Élancèze (Legendre, 1999), au contraire de l'entablement du Plomb du Cantal, est constitué essentiellement de formations laviques, principalement sous forme de coulées de trachyandésites, de trachyandésites basaltiques et de trachybasaltes relativement épaisses (20 à 30 m, en moyenne). Le sens d'écoulement des coulées est SSW. Les coulées sommitales de l'Élancèze ont une teinte gris clair et renferment de rares phénocristaux de plagioclases de type oligoclase et labrador, de l'augite, de la hornblende brune, de la biotite et des oxydes ferro-titanés inclus dans une mésostase de même composition.