Auvergne - Rhône - Alpes

Un signe d'unité

En synthétisant trois composantes essentielles d'Auvergne-Rhône-Alpes, le nouveau logo de la Région se veut le symbole d'une Région aux territoires soudés et solidaires.

La nouvelle et grande Région Auvergne-Rhône-Alpes est désormais symbolisée par une identité visuelle simple et compréhensible par tous.
"La Région Auvergne-Rhône-Alpes est fière de ses territoires, et ce sont eux que nous voulions mettre en avant dans notre nouvelle identité visuelle. L’authenticité du territoire auvergnat, le dynamisme de l’axe rhodanien et la puissance des Alpes : c’est tout cela qui fait l’histoire de notre Région et motive la grande ambition que nous portons pour elle" a souligné Laurent Wauquiez, Président du Conseil régional.

Un déploiement progressif

Réalisé en interne, ce logo exprime également la complémentarité des territoires d'Auvergne-Rhône-Alpes, une Région unifiée dont les forces vives sont solidaires et dynamiques.
Ce nouveau logo est une véritable marque, facilement reconnaissable, et pleine de sens.
Le déploiement du nouveau logo se fera de manière progressive. Une attention toute particulière sera portée aux budgets dédiés à cette unification.

La plus grande région de montagne d’Europe

Auvergne Rhône-Alpes devient l’une des toutes premières régions en Europe, plus peuplée que 13 des 28 pays de l’Union européenne.
Couvrant près de 70 000 km², soit 13 % du territoire métropolitain, elle s'étend du Massif central à l'ouest, jusqu'aux Alpes à l'est. Sa superficie est équivalente à celle de l’Irlande.

Avec 80 % de son territoire situé en montagne, Auvergne-Rhône-Alpes est la plus grande région de montagne d’Europe.

Le Massif central s’étend sur la moitié ouest de la région jusqu’aux vallées de la Saône et du Rhône. Il se caractérise par la succession de plateaux et de massifs montagneux d’altitude moyenne variant de 500 à 1 900 mètres dans le massif des Monts Dore (1 886 mètres) et celui des Monts du Cantal (1 855 mètres). Ce relief volcanique, avec des vallées escarpées en étoile autour des principaux massifs entraîne un réel enclavement. Ouvert au nord, il forme en revanche une barrière naturelle au sud limitant les échanges.

Fleuves, rivières et Parcs naturels régionaux
de la région Auvergne-Rhône-Alpes

La partie centrale du territoire régional est marquée par des massifs montagneux de faible altitude avec les Monts du Lyonnais, les Monts de la Madeleine, les Monts du Forez ou le Jura.

À l’est, la région s’étend sur les Alpes, avec ses hautes montagnes dominant de profondes vallées accessibles qui permettent la circulation, notamment vers l’est. Le Mont-Blanc, culmine à près de 4 809 m. d’altitude, toit de l’Europe occidentale.

La vallée Saône-Rhône constitue un large espace traversant la région. Elle est le point de convergence de différents axes de circulation. Entre les massifs montagneux, des espaces de plaine se dessinent également au nord (Dombes, la plaine du Forez, etc.). Dans un entonnoir ouvert au nord du Massif central, se situent les plaines de la Limagne et du Bourbonnais.

Avec 7,8 millions d’habitants, Auvergne-Rhône-Alpes concentre 12 % de la population française sur 13 % de sa superficie.


Elle devient la 10e région la plus peuplée d’Europe. Sa population est supérieure à certains pays comme la Bulgarie, le Danemark ou la Finlande. Elle se situe au niveau des grandes régions européennes telles que la Basse Saxe, ou la Catalogne.

Sa croissance démographique est dynamique +0,8 % par an entre 2007 et 2012 (contre + 0.5 % en France métropoitaine).

Densité de population

Nombre d'emplois

78 % de sa population réside en zone urbaine, dans les 5 plus grandes agglomérations : bassins lyonnais et stéphanois, agglomération grenobloise, genevois français, aire clermontoise.

L’aire urbaine de Lyon concentre à elle seule 29 % de la population régionale.

Huit agglomérations situées sur 7 départements différents, comptent plus de 100 000 habitants. Une dizaine d’autres comptent entre 50 et 100 000 habitants qui contribuent à un maillage équilibré caractérisant la nouvelle région.

L’emprise des zones rurales et montagneuses très peu denses, qui couvrent un tiers du territoire, reste importante.

Une région favorisée

Auvergne - Rhône-Alpes fait globalement partie des régions favorisées.

Selon l'étude l'INSEE, c’est la 2° de France, après l’Ile-de-France, pour le revenu fiscal par unité de consommation (elle se place devant la Provence-Alpes-Côte-d’Azur).

Ses taux d’allocataires du RSA ou de bénéficiaires de la CMU comme son taux de chômage sont structurellement inférieurs à la moyenne française.

La part des personnes à bas salaire (20%) est cependant légèrement supérieure à la part nationale (19,6%), en raison essentiellement de l’ampleur de l’emploi saisonnier dans les stations touristiques de montagne.

Revenus nets moyens par foyer fiscal

Répartition des habitants de la région*

 Métropoles

  • Métropole de Lyon : 1,337 million d'habitants
  • Grenoble-Alpes-Métropole : 443 000 habitants

*chiffres Insee 2013

Communautés d'agglomération de plus de 100 000 hab.

  • Saint-Etienne Métropole : 391 000 habitants
  • Clermont Communauté : 284 000
  • Valence-Romans Sud Rhône-Alpes : 213 000
  • Annecy : 143 000
  • Chambéry Métropole : 125 000
  • Porte de l'Isère (CAPI) : 103 000
  • Roannais agglomération : 101 000

Villes de plus de 40 000 hab.

  • Lyon : 501 000 habitants
  • Saint-Etienne : 172 000
  • Grenoble : 160 000
  • Villeurbanne : 147 000
  • Clermont-Ferrand : 141 000
  • Valence : 62 000
  • Vénissieux : 62 000
  • Chambéry : 59 000
  • Annecy : 52 000
  • Vaulx-en-Velin : 44 000
  • Saint-Priest : 43 000
  • Caluire-et-Cuire : 43 000
  • Bourg-en-Bresse : 40 000

4 181 communes,12 départements et une métropole

  • Ain
  • Allier
  • Ardèche
  • Cantal
  • Drôme
  • Haute-Loire
  • Haute-Savoie
  • Isère
  • Loire
  • Puy-de-Dôme
  • Rhône
  • Savoie
  • Métropole de Lyon

Transport

264 millions pour les petites lignes TER

La Région, l'Etat et SNCF réseau ont présenté un plan de sauvetage des petites lignes TER de plus de 260 millions d'euros sur cinq ans.

L'alerte avait été lancée il y a quelques mois et la Région s'est immédiatement emparée du sujet : certaines lignes ferroviaires régionales sont trop âgées ou usées pour permettre une exploitation optimale. 33 sections de ligne étaient même menacées de fermeture imminente si rien n'était fait...
Dans ce contexte, et comme annoncé, Laurent Wauquiez et Patrick Mignola, vice-président de la Région, délégué aux transports, ont dévoilé un plan de sauvetage spécialement créé pour ces lignes. Conçu et porté conjointement par la Région, L'Etat et SNCF Réseau, ce plan, qui devrait être inscrit au Contrat de projets Etat Région, est doté de 264 millions d'euros, dont 111 millions pour Auvergne-Rhône-Alpes, et s'étale sur la période 2016-2020.

Un lien stratégique

En Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont 1050 km de voies qui sont à rénover en priorité car elles sont utilisées quotidiennement par plus de 19 000 voyageurs. Lyon-Bourg en Bresse, Aurillac, Veynes... les axes qui nécessitent des interventions émaillent tout le territoire régional.
Ces "petites" lignes sont vitales à la fois pour permettre aux zones les plus éloignées des villes centres d'être desservies. Leurs réfections se révèlent aussi indispensables car des retards sur ces axes engendrent des difficultés sur l'ensemble du réseau... Voilà pourquoi, par endroit, les collectivités de taille plus modeste sont elles aussi mises à contribution afin de pouvoir espérer sauver des lignes TER qui leur permettent d'être desservies et donc de conserver un lien stratégique avec d'autres cités, notamment les principaux centres urbains régionaux ou encore les régions limitrophes.

 

Etat des lieux des lignes menacées

 

 

 

Plan de sauvegarde

 

 

 

Aller plus loin

Retrouvez la liste des tarifs régionaux désormais valables sur l’ensemble du réseau régional Auvergne-Rhône-Alpes

Tous les tarifs réduits : voir le détail des offres sur le site TER.

En savoir plus sur illico autocars.

Plus d’info sur ALLO TER au 09 69 32 21 41 (appel non surtaxé)

Nouveaux tarifs réduits pour se déplacer avec les TER

La Région poursuit l’harmonisation des tarifs Auvergne et Rhône-Alpes et enrichit sa gamme : nouveaux tarifs réduits pour se déplacer avec les transports régionaux (trains et cars TER, cars Auvergne-Rhône-Alpes)

Avec le tarif illico solidaire, les personnes en cours d'insertion sociale ou professionnelle comme par exemple les demandeurs d'emploi peuvent bénéficier d’une réduction de 75 % sur leur billet, pour voyager sur l’ensemble du territoire auvergnat-rhônalpin, quel que soit le motif du déplacement, en semaine ou le week-end. Ils bénéficient également de la gratuité totale pour se rendre à un entretien d’embauche.

Deux nouveaux tarifs réduits voient le jour :

illico mobilité s’adresse aux voyageurs à mobilité réduite, titulaires de l’Allocation adulte handicapé ou d’une pension d’invalidité ayant de faibles ressources. Pour ces publics, la Région a prévu une réduction de 90 % sur les billets pour voyager sur l’ensemble du territoire et sans limitation du nombre de voyages.

illico autocars est une offre créée pour tous ceux qui voyagent occasionnellement sur les cars régionaux (cars TER et cars Auvergne-Rhône-Alpes) et ne bénéficient pas d’un abonnement ou d’une carte à réduction illico. Elle donne droit à une réduction de 30 % par rapport au tarif normal et est valable pour les trajets effectués de bout en bout et intégralement en autocars.

Ces tarifs viennent ainsi enrichir la gamme de tarifs réduits existants : abonnements illico annuel, mensuel ou hebdo, combinés TER + autre réseau et pour les voyages occasionnels, carte illico liberté…