La pêche dans le Cantal

 

La pêche dans le Cantal

 

 

 

 

Péchez au paradis

La pêche dans le cantal, c’est un peu la pêche au paradis du pêcheur. En effet, descendant directement du plus grand volcan d’Europe, des dizaine de ruisseau et autres rivières de toutes tailles se succèdent avec chacun leur souche de truite.

Lacs, rivières, barrages, cascades, la richesse de l'eau du volcan cantalien vous attend. Le Cantal est avant tout le pays de la truite, sauvage à 98 %, avec près de 6 300 kilomètres de cours d'eau de 1ère catégorie. Mais c'est aussi 2 500 hectares de retenue hydroélectriques où vivent et prospèrent sandres, brochets et perches auxquels s'ajoute le black-bass.

Le domaine piscicole du département est riche et varié, propre à satisfaire tous les amateurs de pêche, sportifs ou sédentaires, des heures de bonheur canne en main vous attendent


Quand on vous dis que c’est que du bonheur !

 

Plan d’eau de Laveissière

Idéal pour les familles et en particulier les enfants qui pourront s'initier aux joies de la pêche dans ce site aménagé.

Espace de verdure propice à la détente :

  • Aire de pique-nique avec un barbecue à disposition.
  • Aire de jeux pour enfants

Permis de pêche non exigé, vente de carte à la journée.

Les points de vente des cartes pêche spécifiques pour le plan d'eau de Laveissière :

Tarifs : 10€ / jour / personne ou 30€ à 60€ la carte annuelle.

  • Tabac Le Marigny à Murat. 04 71 20 15 57
  • Top Sport à Murat. 04 71 20 24 42
  • Offices de Tourisme du Lioran et Hautes Terres Tourisme : bureaux de Murat, Chalinargues et Neussargues-en-Pinatelle. 04 71 20 09 47

Pour les familles, les enfants pourront aussi s'initier aux joies de la pêche sur le site aménagé du Lac Sauvages, commune de Dienne, à 10 de kilomètres de Laveissière.

A noter l'été : les ateliers découverte de la pêche proposés par la Maison de la Pinatelle, sur le site du Lac du Pêcher à 16 kilomètres de Laveissière.

Les truites du cantal et leur différentes morphologie

 

La truite dans le Cantal 

Elle est sauvage, elle est différente d’un endroit à l’autre et elle est passionnante a débusquer. La truite dans le Cantal, c’est, la reine de l’eau vive, en effet,  la belle ponctuée qui fais vibrer le pêcheur le plus férue comme le plus jeune, a de quoi surprendre.

Sa robe, c’est la récompense de l’effort car parfois, même souvent, ce poisson tant convoité se mérite.

La pêche dans la Cantal, c’est une passion mais c’est aussi du sport, dans les gorges secréte des cours d’eau on traque la truite et on fais souffrir ses mollets..

Mais soyez en sur, le spectacle en vaut largement le coup !

Techniques pratiquées

Pour traquer ce poisson d’exception vous avez le choix de la technique ou de la zone qui vous plaira. La diversité est telle que vous allez de toute façon bien vous amuser.

  • Les pêcheurs à la mouche trouveront d’immense plat qui voient fleurir les gobages. Les passionnés d’appâts naturel trouveront aussi une diversités d’insecte et de larve pour leur servir à tromper la vigilance des salmonidés méfiant. Mais ils trouveront aussi des petits ruisseaux  ou de belles rivière de gorges aux postes marqué ou les employer.
  • Les pêcheurs aux leurres quant à eux, trouveront toutes la diversité pour mettre a profit leur panoplie. Que se soit du leurre souple, du leurre dur, du micro leurre de la cuillère, tout sera utile pour dénicher les poissons là où ils se cachent.

Les gorges de l'Alagnon en aval du Lioran

Réglement 2018 Pêche Cantal

La pêche dans l’Alagnon

L’Alagnon prend sa source dans les Monts du Cantal, sur la commune de Laveissière, au Puy Bataillouse à 1600 m d'altitude. Elle se jette dans la rivière Allier, au lieu-dit du « Saut du Loup » dans le Puy-de-Dôme, après un périple de 85 kilomètres.

Rivière typique d'Auvergne, classée en 1ère catégorie, l'Alagnon est une rivière à mouche bénéficiant d’une eau très pure qui la classe parmi les plus beaux parcours européens.

Cette rivière puissante s’écoule dans une vallée se resserrant par endroit en petites gorges, ces paysages verdoyants et la beauté de ces poissons en fond sa renommée.

L’Alagnon est une zone salmonicole à truites et à ombres, elle accueille aussi le grand saumon atlantique qui vient s’y reproduire chaque année.

La pêche y est sportive sans pour autant être trop physique. La route nationale 122, longeant le cours d'eau, permet un accès facile.

C’est une succession de plats, cascades et courants torrentueux. L’accès aux berges est facile par endroits, plus difficile ailleurs, à cause des arbres qui la bordent.

La population de « salmo trutta fario », dont la taille oscille entre 23 et 32 cm, est excellente. Sur tout le parcours : truites, ombres communs, chevesnes, goujons.

 

Enfin, la diversité des parcours et la qualité du cadre naturel sont autant d’arguments qui vous invitent à la découverte du bassin de l’Alagnon.

Réglementation en vigueur

(La Fédération Départementale de Pêche du Cantal est affiliée au Club Halieutique).

  • La taille minimale de conservation des Truites est de 20 cm (Attention : 23 cm en aval de la gare du Lioran) et de 30 cm pour les Ombres Communs.
  • Limitation des captures à 10 Salmonidés, dont 05 Ombres communs, par pêcheur et par jour.
  • La date d'ouverture de la pêche de l'Ombre Commun est fixée au 3ème week-end de Mai.

Pour les amateurs de pêche, découvrez nos parcours « No kill »

L'AAPPMA de Murat dispose d'un parcours « No-Kill » de 1,5 kilomètre, situé à l'aval de Neussargues (au lieu-dit « Le Paschou ») et dédié spécialement à la pêche à la mouche sans ardillons (le parcours « Pachou »), allant du Moulin de Mazelles à la restitution de la prise d'eau de Charrade. Exellent parcour fléché ou les rapides alternent avec les plats. Truites fario et Ombres communs.

L'association   a  réalisé  un  « parcours sélectif  » (entre La Chapelle d’Alagnon et Murat), allant du pont Notre-Dame à Murat au pont de la Chapelle d’Alagnon, le prélèvement quotidien autorisé est limité à 03 Truites de 25 cm minimum ou 03 Ombres communs de 30 cm minimum.

 
De plus, il est à noter, qu'en vue de protéger la population d'Ombres communs, et notamment les frayères de notre compagnon de jeu, la pêche en marchant dans l’eau est interdite sur ces deux parcours, du jour de l'ouverture au 31 Mai inclus.

 

Guide 2019 Cantal Pêche

Cascade de Veyrines sur la rivière Allanche

La Santoire

Gorges de la Sianne

Autres sites de pêche à proximité de Laveissière

Pêche 1ère catégorie

  • Rivières Alagnon, Allanche, Bénet, Lagnon, Santoire, Sianne.
  • Parcours No Kill (1500 m) sur l’Alagnon, au lieu dit « Le Paschou », à l’aval de Neussargues.
  • Parcours No kill sur l'Allanche, du Pont de La Peyro au site de Thuron.
  • Parcours sélectif sur l’Alagnon et sur la Santoire.

Pêche dans des sites naturels

  • Lac de Sauvages, Dienne : lac privé de 12 hectares. Possibilité de canotage.
  • Lac du Pêcher, Chavagnac : pêche à la truite sur 20 hectares. Pas de canotage.
  • Baignade interdite sur ces 2 sites.

Pêche dans des sites aménagés

  • Plan d’eau de Laveissière
  • Bassin « spécial débutant » à proximité du lac de Sauvages
  • Baignade interdite sur ces 2 sites.

L’ Allanche

L'allanche est une très jolie rivière qui prend sa source dans les Monts du Cézallier et possède de nombreux affluents.

Elle se compose de deux parties distinctes :

  • De Maillargues jusqu'à la confluence avec l'Alagnon, c'est une rivière dont le dénivelé est assez accentué et elle se fraye un chemin sous les frondaisons et les prairies. Sainte-Anastasie recelle queqlues joilis coins
  • Au dessus, entre Maillargues et la source, c'est une rivière de plateau qui serpente dans les estives du Cézallier. les truites n'y sont pas énormes mais le challenge est de les leurrer dans ces eaux transparentes.

Parcours boisés. Courants, cascades. Niveau d’eau régulier en été. Bonne population de truites fario. Facile d’accès sur tout le cours.

La Santoire

Rivière méandreuse avec de grands plats née au pied du Peyre-Arse (Col de Cabre) à 1200 m d’altitude.

Se prête à la pêche à la mouche, surtout sur le plateau de Dienne – Ségur-les-Villas, à la pêche aux esches vivantes.

Rives dégagées et faciles d’accès en amont de St-Bonnet-de-Condat. En aval, gorges plus difficiles d’accès mais toutefois pêche facile en débit moyen à faible, pêche sportive parmi une succession de gros blocs et de cascades dans un cadre magnifique.

Pêche de l’ombre commun sur le plateau de Dienne – Ségur-les-Villas. Truites fario, vairons, goujons.

Réglementation : règlementation générale de 1ère catégorie. Attention sur ce cours d'eau présence d'un parcours spécifique « pêche à la mouche, avec remise à l'eau immédiate des poissons ».

La Sianne

Petite rivière descendant des Monts du Cézallier.

Parcours boisés. Bonnes populations de truites sauvages.

Parcours sportifs dans sa partie intermédiaire, de la retenue de Vèze à Auriac-l’Eglise.

Retour du saumon dans sa partie aval.

 

 

 

Vidéo : Péchez au paradis

Protection

Amis pêcheurs, vous allez pratiquer au bord de l’eau une activité qui vous passionne.

La gestion mise en place dans le département en première catégorie comme en seconde, vous permet de côtoyer du poisson issu du milieu naturel pour la grande majorité d’entre eux.

C’est une des richesses du Cantal !

De votre comportement quand vous pêchez dépend l’avenir de nos cours et plans d’eau.

Respectez la nature et les poissons !

Merci aussi de ne pas dégrader ou salir les rives et de respecter les propriétaires riverains qui vous accueillent chez eux.

La fédération du Cantal a fait réaliser une étude phénotypique des truites farios des principaux cours d’eau du département. Au regard des résultats obtenus une nouvelle politique de gestion en première catégorie a été mise en place.

Nouvelles orientations qui en découlent :

  • Préservation des souches de truites sauvages en favorisant la reproduction naturelle.
  • Moralisation et optimisation des actions de repeuplement afin de satisfaire les pêcheurs demandeurs.
  • Actions en faveur de la protection et la valorisation des cours d’eau.

Un document est né de cette nouvelle démarche, le PDPG : Plan Départemental de Protection du milieu aquatique et de Gestion des ressources piscicoles.

Il consiste à :

  • Faire un diagnostique de l’état des cours d’eau.
  • Mettre en place un type de gestion (patrimoniale ou halieutique).
  • Engager des actions visant à réhabiliter les cours d’eau.

Tous les cours d’eau sont différents, ils sont soumis à des contraintes diverses et les paramètres qui les caractérisent et qui influent sur leur santé sont multiples.

C’est pourquoi la gestion mise en place est complexe et nécessite des études diverses, réalisées au cas par cas, pour entreprendre année après année des actions ciblées qui permettront d’améliorer l’état des secteurs en difficulté.

Les premiers résultats positifs sont déjà apparents, une augmentation nette des effectifs en truites est constatée dans les milieux conformes.