Biodiversité et Sciences participatives

 

 

BIODIVERSITE 

ET

SCIENCES PARTICIPATIVES

Le massif cantalien est un réservoir d’espèces à l’échelon de la France et abrite de nombreuses espèces protégées qui sont en nette diminution de leurs effectifs sur le territoire français.

La France, qui tient sa diversité spécifique notamment des territoires d’outre-mer, se situe parmi les dix pays abritant le plus grand nombre d’espèces mondialement menacées : 1147 espèces, dont 278 dans l'Hexagone selon la Liste rouge 2017 de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Sur l’ensemble du territoire national, environ 180 hectares de milieux naturels et terrains agricoles (soit près de 250 terrains de football) sont détruits chaque jour, remplacés par des routes, des habitations, des zones d’activités.

 Biodiversité

La biodiversité, c'est le tissu vivant de notre planète.

Cela recouvre l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie : plantes, animaux, champignons, bactéries… ainsi que toutes les relations et interactions qui existent, d’une part, entre les organismes vivants eux-mêmes, d’autre part, entre ces organismes et leurs milieux de vie.

Depuis toujours, l’Homme modifie l’environnement  à son profit. Aujourd’hui, l’impact des activités humaines est tel qu’il préfigure une nouvelle vague d’extinction des espèces.

Les sciences participatives

Elles s’adressent à tous les citoyens désireux de s’engager dans la protection de la biodiversité.

Ce sont des programmes de collecte d’informations impliquant une participation du public dans le cadre d’une démarche scientifique.

Vous pouvez agir !!

Des espaces pour accueillir les abeilles

Créer dans votre jardin une zone "terre d'accueil" pour les insectes pollinisateurs en semant des graines nectarifères et mellifères.

 

Soyons tout à la fois des sentinelles de l’environnement et des semeurs de possible !

 

Ces espaces d'accueil pour les abeilles peuvent être installés partout, sur votre balcon ou dans votre jardin. Autant de fleurs qui nourriront de leur pollen et leur nectar les insectes pollinisateurs. Alors, vous aussi préservez notre écosystème !

Près de 80% des insectes auraient disparu en moins de 30 ans, selon une étude récente !

 
 

Les insectes pollinisateurs, au premier rang desquels se trouvent les abeilles, paient un lourd tribut aux pratiques agricoles productivistes :

  • Monoculture,
  • remembrement,
  • arrachage des haies,
  • pesticides,

... sont les principaux responsables de cet effondrement

Près de 15 milliards d'abeilles disparaissent chaque année en France. Depuis l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes en 1995 en France, le taux de mortalité des abeilles est passé de 5% à 30% voire 40% selon les années. Ces insecticides tueurs d'abeilles sont, selon le type de molécules, 5 000 à 10 000 fois plus toxiques que le DDT, insecticide interdit en France depuis 1972 pour sa nocivité sur la faune et la flore !

Et ce drame silencieux qui frappe les écosystèmes n'est que la partie émergée de l'iceberg... beaucoup d'autres espèces sont concernées : rien qu'en France, la super-famille des apoïdes dont font partie les abeilles compte 1200 espèces d'insectes.

La sauvegarde des insectes pollinisateurs est essentielle à la survie de l'humanité toute entière !

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation, sur les 100 espèces végétales cultivées qui fournissent 90 % des aliments mondiaux, 71 sont pollinisées par les abeilles.

En Europe ce sont 85 % des espèces cultivées qui dépendent des insectes pollinisateurs. A savoir la majorité des cultures fruitières, légumières, oléagineuses et protéagineuses.

Avec la disparition des abeilles, 65 % des plantes agricoles seraient menacées, soit 35 % de notre alimentation. Les cultures maraîchères et fruitières dépendent par exemple à 90 voire 100 % des insectes pollinisateurs. 80 % des plantes à fleurs dépendent de ce type d’insectes pour leur reproduction et donc pour leur survie.

Pour agir : créer dans votre jardin une zone "terre d'accueil" pour les insectes pollinisateurs en semant des graines nectarifères et mellifères.

 

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 11 mai 2018, vous pouvez voter pour soutenir les projets de Tela Botanica dans le cadre du programme "Mon projet pour la planète".

Concept du programme "Mon projet pour la planète"

Afin d’associer directement les Français aux actions sur le climat, Nicolas Hulot a annoncé lors du lancement du Plan climat, le démarrage du programme Mon projet pour la planète, où les citoyens sont invités à proposer des projets dans les domaines de l’énergie, de l’économie circulaire et de la biodiversité. Cet appel à initiatives citoyennes vise à soutenir et à aider à développer des actions concrètes exemplaires et innovantes, fédérant une diversité d’acteurs, notamment de la société civile, pour lutter contre le dérèglement climatique, et pour améliorer le cadre de vie au quotidien, dans une perspective d’essaimage potentiel de certains projets sur le territoire national.

Plus vous serez nombreux à voter, plus nous aurons de chance d’obtenir cette aide !

Tela Botanica a proposé deux projets dans le cadre de ce programme. En votant pour ces deux projets, vous donnerez peut-être les moyens financiers à Tela Botanica de développer des projets participatifs et citoyens qui contribuent au développement du réseau Tela Botanica !

Au pied de mon arbre : Observer la flore urbaine

Au pied de mon arbre invite les citoyens à comprendre le fonctionnement des arbres et à contribuer à l’étude du changement climatique, mais aussi de la pollution et de la biodiversité en ville ?

Ce nouveau projet de mobilisation citoyenne fédère les citoyens, des acteurs de l’éducation à l’environnement et des acteurs de la recherche académique autour de 2 programmes de sciences participatives :
  • sTREEts et Lichens Go en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle et Sorbonne Université. sTREEts est une déclinaison du programme Sauvages de ma rue pour les observateurs avancés.

Pour voter pour ce projet, Rendez-vous sur la présentation en ligne

 

 

Observatoire Des Saisons : Suivre la phénologie des espèces

Depuis 10 ans, Tela Botanica anime le programme de Sciences participatives de l’Observatoire Des Saisons, en partenariat avec le CNRS, afin de mieux comprendre l’impact du changement climatique sur les espèces.

Pour cela, les citoyens sont invités à observer la phénologie de plus de 40 espèces.

Aujourd’hui, ce programme a besoin de financements pour continuer à vivre, notamment pour créer de nouveaux supports pédagogiques et pour renforcer le réseau de partenaires relais.

Pour voter pour ce projet, Rendez-vous sur la présentation en ligne.

Vous pouvez bien sur voter pour les 2 projets ! Merci d’avance pour votre soutien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Défis Jonquilles et Narcisses

Du 1er avril au 30 juin 2018

Dans le cadre de l’élaboration de l’Atlas de la Biodiversité Territoriale (ABT) le SYTEC invite le public à participer à l’élaboration de cet atlas par le biais des sciences participatives, qui permettent de collecter des informations naturalistes par des acteurs non scientifiques et non professionnels. Ce programme est ouvert à tous les citoyens qui veulent participer et transmettre leurs observations sur le site internet participatif www.atlas-biodiversite-sytec15.com

L’enquête « Fiers de nos prairies » propose d’identifier, les espaces fleuris de jonquilles et de narcisses, fleurs emblématiques et indicatrices de pratiques agricoles durables. Ce sont des prairies naturelles non retournées, au pâturage tardif. Le chargement des animaux y est raisonnable, limitant ainsi le piétinement. La faible fertilisation évite le développement de végétation plus commune, comme le pissenlit ou la grande berce.

C’est le printemps ! C’est le moment d’ouvrir les yeux, de trouver ces fleurs, répandues sur l’Est du Cantal et facilement reconnaissables, de les prendre en photos et de partager vos découvertes.

Tout le monde peut participer : familles, écoliers, promeneurs, sportifs de pleine nature, botanistes, agriculteurs et amoureux de la nature…

Les observations recueillies viendront compléter la base de données de l’ABT et seront transmises au Conservatoire Botanique National du Massif Central et au Muséum National d’Histoire Naturelle. Pour participer, il suffit de se connecter sur le site www.atlas-biodiversite-sytec15.com sélectionner l’onglet de l’enquête « Fiers de nos prairies » et enregistrer vos observations en ligne, en précisant le lieu et la date d’observation.

Du 1er avril au 30 juin 2018, le SYTEC propose deux défis « Jonquilles et Narcisses » pour enrichir la connaissance de la répartition de ces espèces sur le territoire :

  • défi des meilleurs contributeurs sur le site internet de l’atlas www.atlas-biodiversite-sytec15.com
  • défi des photos les plus aimées sur la page du SYTEC du réseau social Facebook

1 - Défi « Meilleurs contributeurs » sur le site web de l’Atlas : www.atlas-biodiversite-sytec15.com

Comment devenir un des meilleurs contributeurs de l’Atlas ?

  • Vous cherchez des prairies de jonquilles et/ou de narcisses du territoire
  • Vous prenez des photos et notez le lieu de vos découvertes
  • Vous enregistrez vos observations et vos photos sur le site web de l’Atlas

Les meilleurs contributeurs seront récompensés et recevront le poster « L’Est Cantal : notre Biodiversité » réalisée par l’illustratrice naturaliste Isabelle Naudin.

2 - Défi « Photos » sur facebook

Postez vos photos de prairies de jonquilles et de narcisses sur la page Facebook du SYTEC et invitez vos amis à aimer vos photos !

Les 6 photos les plus aimées (3 photos de jonquilles et 3 photos de narcisses) seront valorisées, imprimées et diffusées sur le territoire de l’Atlas. Vos photos deviendront les emblèmes de cette enquête !

Quelques règles simples à respecter 

  • Le SYTEC demande aux observateurs de prendre en photo des prairies (pas de fleurs isolées, ni de jardins d’ornement) sans entrer dans les parcelles observées. Ces fleurs sont observables depuis les chemins.
  • Le fait de poster votre photo, vaut acceptation de sa libre utilisation par le SYTEC, pour la valorisation du projet d’Atlas de la Biodiversité Territoriale (notamment liberté de droit de diffusion et de reproduction).
  • Seules les photos d’une définition suffisante (5Mo) pourront être valorisées.

DEUX TEMPS FORTS

En avril : conférence publique « Un an de sciences participatives et d’inventaires : partage des connaissances de l’Atlas de la Biodiversité Territoriale ».

En mai : sortie nature d’observation des prairies, animée par un botaniste du Conservatoire Botanique National du Massif Central.

Les dates et les lieux de rendez-vous seront communiqués ultérieurement.

Partez à la découverte de la nature des territoires de l’Est Cantal et participez à la réalisation de l'Atlas de la Biodiversité Territoriale !

Le Syndicat des Territoire de l'Est Cantal (SYTEC) va réaliser un Atlas de la Biodiversité, que l'on peut appeler aussi un inventaire de la biodiversité.

Tous les habitants sont invités à participer à la création de cet atlas avec un programme de sciences participatives.

Cela se fera avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), le Centre Permanent d'Initiative à l'Environnement (CPIE) et le Conservatoire d'Espaces Naturels d'Auvergne (CNE).

Les habitants seront invités à observer :

  • les espèces emblématiques dans nos loisirs pour faire découvrir les espèces patrimoniales du Cantal et ses milieux préservés.
  • les papillons. L'identification des papillons permettra de définir la qualité des milieux ouverts de la région.
  • les prairies fleuries. Découvrir la flore en identifiant 4 plantes indicatrices de la qualité des milieux : la Jonquille, le Narcisse des poètes, la Gentiane jaune et le colchique d'automne.

Habituellement conduit à l'echelle communale, cet atlas de la biodiversité va être réalisé sur un territoire de plus de 2 400 km² et de 92 communes, avec tous les habitants volontaires.

Cette démarche est conduite dans le cadre des Atlas de la Biodiversité Communal (ABC), mis en place en 2013 et soutenue par le Ministère de l'Environnement.

Un programme de sciences participatives

L'équipe de prestataires animera le programme de sciences participatives qui premettra, grâce à la collaboration du public, d'élaborer cet atlas.

Les sciences participatives, ou sciences citoyennes ou collaboratives sont des formes de production de connaissances scientifiques, recueillies par des acteurs non scientifiques et non professionnels.

Ce programme est ouvert à tous les citoyens (habitants, vacanciers, scolaires, professionnels, pêcheurs, chasseurs, agriculteurs, naturalistes amateurs ou confirmés) qui pourront participer de façon active et volontaire en observant et en transmettant les données observées, les lieux des recherches.

Pour cela, un site internet participatif de l'Atlas de la Biodiversité du SYTEC, est en cours de mise en ligne. Un cycle de formation-découverte sera programmé pendant l'été et à différentes saisons.

Pourquoi réaliser un Atlas ?

Au travers de ce projet, les objectifs du SYTEC sont les suivants :

  • En premier lieu impliquer les habitants dans cette dynamique.
  • Améliorer la connaissance de la biodiversité locale en réalisant des inventaires des milieux naturels, de la faune et de la flore du territoire.
  • Prendre conscience de l'importance de cette biodiversité.
  • La prendre en compte dans la gestion et l'aménagement de son territoire.

Quels sont les thèmes des inventaires participatifs ?

  • « Fiers de nos prairies ». Cette enquête a pour enjeu de sensibiliser les participants à la flore et à la qualité des milieux, via l'identification de 4 plantes indicatrices de la qualité des milieux : la Jonquille, le Narcisse des poètes, la Gentiane jaune et le colchique d'automne.
  • Plaquettes pour participer à l'inventaires : Fiers de nos prairies
  • « Espèces emblématiques de nos loisirs ». Cette enquête a pour but de faire découvrir les espèces patrimoniales du Cantal et ses milieux préservés, mais aussi des espèces plus communes indicatrices d'un habitat naturel préservé. C'est l'occasion d'apprendre à identifier une quarantaine d'espèces emblématiques du territoire.
  • Plaquettes pour participer à l'inventaires : Espèces emblématiques dans nos loisirs

Les données collectées, après validation, seront transmises au Muséum National d'Histoire Naturelle dans le cadre de son programme de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (en cohérence avec les dispositions techniques du Système National d'Information sur la Nature et les Paysages).

Comment participer ?

Fiche descriptives des espèces de l'enquête

Formulaire pour répondre à l'enquête

Répondre à l'enquête en ligne

Fiche descriptives des espèces de l'enquête

Formulaire pour répondre à l'enquête

Répondre à l'enquête en ligne

Fiche descriptives des espèces de l'enquête

Formulaire pour répondre à l'enquête

Répondre à l'enquête en ligne

Pourquoi les chercher ?

Qu’elles soient rares, menacées ou communes, chercher ces espèces va permettre de  les localiser et de conserver les milieux dans lesquels elles se développent.  

C’est grâce à cela que ces espèces vont permettre d’en protéger d’autres moins connues, plus difficiles à reconnaître mais qui, elles-aussi, sont rares, protégées ou en danger.

En effet, en protégeant les espèces emblématiques, on préserve également les milieux qui les abritent. Ainsi, c’est aussi la faune et la flore de ces milieux qui seront sauvegardées.

En contribuant à ces enquêtes vous aiderez à mieux connaître la richesse du territoire de l’Est du Cantal et à mieux la valoriser !

 

Les sciences participatives, aussi appelées sciences citoyennes ou collaboratives sont des formes de production de connaissances scientifiques, recueillies par des acteurs non scientifiques et non professionnels.

Ce programme est ouvert à tous les citoyens (habitants, vacanciers, scolaires, professionnels, pêcheurs, chasseurs, agriculteurs, naturalistes amateurs ou confirmés …) qui pourront participer de façon active et volontaire en observant et en transmettant les observations.

Pour mener à bien ce projet, nous avons mis en place différents outils pour vous aider à observer et recenser la biodiversité autour de vous :

 

  • Assistez aux conférences d’information qui seront programmées pendant l’année à venir. Accédez aux informations relatives aux conférences  ici.
  • Participez aux ateliers d'animation-découverte des thèmes proposés. Accédez aux informations relatives aux Mercredis de la biodiversité ici.
  • Participez aux enquêtes participatives : Toutes les informations sur les enquêtes sont disponibles sur la page Enquêtes participatives. Accédez aux informations relatives à ces enquêtes ici.
  • Partagez vos photos nature en les transmettant à l’adresse suivante : abt.sytec@gmail.com
    L’équipe d’animation du Programme de Sciences Participatives pourra vous aider à déterminer les espèces que vous avez inventoriées et vos photos pourront, si vous le souhaitez, être mises à disposition dans la galerie photo de l’Atlas de la biodiversité.

Eté 2017

Après 2,5 mois d’enquête,

voici le 1er Bilan du Programme de Sciences Participatives !

Vous avez été 27 personnes à contribuer aux enquêtes ! Grâce à vous, 414 données ont été récoltées sur le territoire. Ces données concernent 41 communes.

 

Les données transmises serviront à l’élaboration de l’Atlas de la Biodiversité mais aussi à la localisation des « zones de haute biodiversité » du territoire.

 

 
Résultats des enquêtes

FIERS DE NOS PRAIRIES

76 fleurs de nos prairies ont été identifiées, dont 46 gentianes, 17 colchiques et très peu de jonquilles et narcisses du fait de la saison, sur 21 communes du territoire.

RENCONTRONS NOS PAPILLONS

214 papillons ont été identifiés et 27 espèces différentes observées, sur 21 communes du territoire, en majorité des Piérides blanches, Moro sphinx, Paons du jour, Procris, Silènes et Tabacs d’Espagne.

ESPÈCES EMBLÉMATIQUES DANS NOS LOISIRS

124 individus d'espèces emblématiques identifiées et 25 espèces différentes observées, dont surtout le Milan royal, la Chauve-souris et la Gentiane pneumonanthe, sur 23 communes du territoire.

L’hiver là, mais les enquêtes sont toujours ouvertes et disponibles !

Vous pouvez continuez à contribuer à l’Atlas de la biodiversité !

Enquête participative

Lichens forestiers d'Auvergne et du Massif-Central,

résultats d'une mobilisation citoyenne en faveur de la biodiversité

De septembre 2015 à novembre 2016, la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, accompagnée par de nombreux partenaires et des experts lichénologues nationaux, a coordonné une vaste enquête participative sur les lichens forestiers sur le territoire du Massif-Central.

Cette enquête a rassemblé près de 300 inscrits de tout horizon parmi lesquels 110 ont participé activement. Près de 2900 données valides ont été collectées sur 8 taxons cibles (6 espèces et 2 genres) et, ponctuellement, sur 55 autres espèces. L'ensemble représente 10,6 % du volume de données collectées au niveau national sur les lichens et champignons lichénicoles dans la base de données de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN).

 

Consulter le rapport en PDF

L'analyse de ces données a notamment permis de confirmer la présence de plusieurs espèces dans certains départements où elles n'avaient plus été observées depuis 1959.

Une des espèces de l'enquête (Lobarina scrobiculata) a par ailleurs été découverte dans le département de la Loire et plusieurs données ponctuelles sur des espèces hautement patrimoniales en France métropolitaine telles que Lobaria virens et Calicium notarisii ont été recueillies.

Cette enquête a également permis d'analyser, sur des bases statistiques, l'écologie de 7 taxons.

Sciences participatives

Mésange bleu

Chardonneret

Faune Auvergne

Vous observez des oiseaux, vous croisez un mammifère, en suivant des yeux un papillon vous tombez sur une couleuvre en train de manger une grenouille au bord d’une mare où virevoltent quelques demoiselles aux sons des criquets, alors il ne faut rien perdre de toutes ces observations !

Vous pouvez toutes les noter sur www.faune-Auvergne.org ! Ces données constitueront votre propre carnet d’observations et  alimenteront automatiquement les cartes de répartition des espèces dans la région, vous valorisez et partagez ainsi vos observations avec toute la communauté naturaliste.

Vous profitez aussi des observations des autres et pouvez ainsi mieux connaitre le statut régional des espèces, valider vos observations à partir de vos photos.

Découvrez le portail participatif naturaliste géré par la LPO Auvergne. www.faune-Auvergne.org rassemble toutes les informations sur les activités associatives dans le domaine de l'étude des espèces : saisie de données en ligne, cartes intéractives, atlas en ligne, bilans des connaissances sur les espèces prioritaires, rapaces, sternes, hérons, grues, canards, hirondelles, mais aussi mammifères et batraciens avec nos partenaires du GMA et des CPIE.
 
Un diaporama vous fournissant les bases d'utilisation de Faune Auvergne est disponible en document  PDF téléchargeable. Il vous aidera à naviguer sur notre portail participatif naturaliste en ligne !

Découvrez le portail de science participative naturaliste du Réseau Faune Auvergne, collectif de six associations naturalistes régionales : la LPO Auvergne (gestionnaire du site), le Groupe Mammalogique d'Auvergne (GMA), l'Observatoire des Reptiles d'Auvergne (ORA), l'Observatoire des Amphibiens d'Auvergne (CPIE), le Groupe Odonat'Auvergne (GOA), le Groupe d'Etude des Papillons d'Auvergne (GEPA).

Faune Auvergne rassemble toutes les informations sur les activités de ces associations dans le domaine de l'étude des espèces : saisie de données en ligne, cartes interactives, atlas en ligne, bilans des connaissances sur les espèces : oiseaux, mammifères, reptiles, batraciens, odonates, papillons...

Hermine

 

Première association de protection de la nature en Auvergne

Le portail de science participative naturaliste du Réseau Faune Auvergne

Etude et protection des mammifères sauvages d'Auvergne

Les amphibiens disparaissent, vous pouvez participer activement à leur sauvegarde !

 

Etude et amélioration des connaissances sur les odonates (libellules et demoiselles)

 

Participer à l’amélioration des connaissances des papillons d’Auvergne

Observation et protection des reptiles d'Auvergne

À la découverte des sciences participatives sur la flore !